Les Européens et l’information santé sur Internet : Eurobaromètre 2014

La Commission européenne a publié fin novembre son enquête Eurobaromètre Flash consacrée à l’information santé sur Internet. Les résultats indiquent une adhésion forte des Européens à la recherche d’informations santé en-ligne et une satisfaction globale très élevée. Les principaux reproches portent sur la fiabilité de l’information trouvée.

Cette étude, réalisée par TNS Political & social Network dans les 28 Etats Membres de l’UE du 18 au 20 septembre 2014 à la demande de la Commission Européenne, s’inscrit dans le cadre du Plan d’action 2012-2020 de la Commission européenne pour le développement de l’e-santé. L’objectif était d’évaluer dans quelle mesure les Européens utilisent déjà Internet pour gérer leur santé et quels sont les freins potentiels à l’adoption de l’e-santé.

Synthèse de l’étude sur les Européens et la recherche d’information santé sur Internet

Près de 60 % des personnes interrogées ont utilisé Internet pour rechercher des informations santé dans les 12 derniers mois, avec de fortes disparités selon les classes d’âge :

  • près de 80 % pour le groupe 15 – 39 ans
  • seulement 30 % chez les personnes âgées de 55 ans et plus

Les deux principaux types d’informations recherchées par les Européens sont :

  • des informations générales en vue d’améliorer sa santé (nutrition, activité physique, tabagisme, …)
  • des informations relatives à une maladie ou un état de santé spécifique, plus particulièrement la recherche d’informations concernant des symptômes

L’ordre de préférence concernant les sources d’information utilisées est sensiblement le même pour tous les types d’informations. Les moteurs de recherche restent le point d’entrée principal, loin devant les autres sources, avec, dans l’ordre :

  • sites Internet, blogs ou forums dédiés
  • sites Internet d’organismes de santé officiels (ministères de la Santé, OMS, etc.)
  • journaux ou magazines en ligne
  • réseaux sociaux
  • applications dédiées sur des appareils mobiles tels que des tablettes ou téléphones mobiles
  • sites Internet d’associations de patients (qui remontent d’une place pour les recherches d’informations spécifiques à une maladie ou un traitement médical)
Etude eurobaromètre : sources d'informations santé des Européens sur Internet
Source: Flash Eurobarometer 404, EU Commission, Summary

La qualité perçue de l’information trouvée sur Internet est très bonne :

  • plus de 75 % des personnes interrogées pensent qu’Internet est un bon outil pour améliorer leurs connaissances santé
  • près de 90 % se sont déclarées satisfaites de l’information trouvée sur Internet

Les Européens estiment par ailleurs avoir une bonne compétence pour rechercher et comprendre les informations santé sur Internet :

  • plus de 90 % ont déclaré savoir utiliser Internet pour trouver des informations santé fiables
  • plus de 90 % estiment que leurs recherches leur ont permis d’améliorer leurs connaissances en matière de santé
  • 40 % ne font en revanche pas confiance aux informations trouvées sur Internet pour prendre des décisions en matière de santé

Les principaux motifs d’insatisfaction invoquées concernant l’information santé trouvée sont :

  • manque de fiabilité de l’information
  • but trop ouvertement commercial
  • information pas assez détaillée

Après avoir recherché de l’information sur Internet, les Européens ont le plus souvent :

  • parlé à un ami ou à un proche (47 %)
  • pris un rendez-vous chez le médecin (40 %)
  • pris eux-mêmes les mesures qu’ils estimaient nécessaires pour se soigner (auto-médication) ou améliorer leur santé (hygiène de vie) (35%)
Etude eurobaromètre : démarches après avoir consulté de l'information santé
Source: Flash Eurobarometer 404, EU Commission, Summary

 

Sources: Europeans becoming enthusiastic users of online health information, European Citizen’s Digital Health Literacy (Full Report), European Citizens’ Digital Health Literacy (Summary)

A lire également

Prix EDF Pulse Vote prix grand public startup esanté

Prix EDF Pulse : votez pour votre startup esanté préférée !

Sur les 529 startups candidates à la 4e édition des prix EDF Pulse, 12 finalistes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This